Bilan et perspectives de la visite du Président Français dans les Caraïbes

François Hollande, Président de la République Française, était en déplacement aux Antilles du 9 au 13 Mai 2015, où il a visité les régions françaises de la Guadeloupe, de la Martinique, les îles de Saint Barthélemy et Saint-Martin, ainsi que Cuba et Haïti.

En Guadeloupe, à l’occasion de la commémoration de la fin de l’esclavage, célébrée en France tous les 10 mai (loi Taubira de 2001), le Président Français a rappelé « la nature irréparable du crime de l’esclavage. »  François Hollande a inauguré, à Pointe-à-Pitre, le “Mémorial ACTe” (ou Centre Caribéen d’Expressions et de Mémoires de la Traite et de l’Esclavage), qui est un centre de recherche et de culture sur la mémoire de l’esclavage qui ambitionne d’accueillir 300 000 visiteurs par an.

2015-05-17 11_58_57-Hollande en Guadeloupe _ «La France face à son histoire»

François Hollande, Président de la République Française, salue des femmes guadeloupéennes en costume traditionnel lors de sa visite en Guadeloupe.

 

Le “Mémorial ACTe” est une architecture d’aluminium posée sur un bloc de granit incrusté d’éclats de quartz symbolisant les âmes des esclaves morts qui se situe à Darboussier, où des générations de guadeloupéens y on travaillé pour l’industrie du sucre. Le Président a minutieusement revisité l’histoire de la traite et le long combat pour l’abolition et a rappelé que l’histoire de la traite et le combat pour l’abolition font maintenant partie intégrante des programmes scolaires français afin de réparer l’oubli et l’occultation. François Hollande a aussi rappelé que « le racisme blesse quand il ne tue pas. Aucune société n’est immunisée contre ce poison mortel. » Puis, s’adressant directement au Chef d’Etat haïtien, Michel Martelli, également présent en Guadeloupe pour la commémoration de l’abolition de l’esclavage, François Hollande a salué le courage et la fierté du peuple haïtien (Haïti est le premier pays des Antilles à avoir lutté et obtenu l’indépendance. Il a aussi reconnu la dette morale de la France envers Haïti non seulement à cause de l’esclavage, mais aussi à cause de la mort de Toussaint Louverture, héro et symbole de la Révolution Haïtienne, emprisonné dans un cachot dans le Jura (il y mourut faute de soins), après avoir été capturé par les armées napoléoniennes.

2015-05-17 12_09_19-François Hollande inaugure le Mémorial ACTe en Guadeloupe _ People Bo Kay

Le “Mémorial ACTe” a été officiellement inauguré ce 9 Mai 2015 par le Président de la République Française, François Hollande, à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).

2015-05-17 12_15_16-Memorial ACTe  I  Accueil

 

Le 11 mai, le Chef de l’Etat Français s’est rendu à Cuba. Il est le premier Chef d’Etat à se rendre sur l’île depuis le dégel des relations entre Cuba et les Etats-Unis. La France a toujours reconnu Cuba et s’est démenée auprès de ses partenaires européens pour assouplir les mesures de restriction commerciales dès les premiers signes d’ouverture envoyés par le régime castriste. Le Président Français a rencontré Fidel et Raul Castro et a inauguré l’Alliance Française qui doit prochainement s’ouvrir à la Havane. La future Alliance Française sera bien plus qu’un centre d’apprentissage linguistique. Elle a pour mission de représenter les valeurs et idéaux français et francophones et d’être un lieu d’activités culturelles plurielles. François Hollande a demandé aux autorités cubaines de continuer leur ouverture, et il a aussi plaidé pour la fin de l’embargo. Il a promis de promouvoir des décisions et mesures qui soient prises au niveau européen pour faciliter le développement et accompagner le mouvement d’ouverture de Cuba sur le monde.

2015-05-17 12_01_36-En images _ la visite de François Hollande à Cuba

François Hollande a inauguré le Palacio Gomez, nouveau siège de l’Alliance française à La Havane. Crédits : Jean-Claude Coutausse / french-politics pour “Le Monde”

 

En Haïti, François Hollande a rappelé le passé commun qui uni les deux nations, mais il a aussi insisté sur le bilinguisme du peuple haïtien et l’importance de promouvoir le français et le créole haïtien dans l’île. Le Chef d’Etat français a présenté les deux langues comme inséparables dans la société, culture et histoire haïtiennes, mais aussi comme symboles de la pluralité linguistique dans les Amériques. François Hollande et Michel Martelli ont rappelé l’horreur de l’esclavage, les idéaux de la révolution française, et la lutte pour l’indépendance et l’égalité de tous. Le Président Français a déclaré que la dette sera remboursée sous forme d’investissements dans le développement du pays, particulièrement dans le domaine de l’Education, et il s’est engagé à financer à long terme le système de scolarisation gratuite des étudiants haïtiens, la formation des enseignants, et la formation professionnelle (dans les domaines de l’eau, de l’assainissement, de l’hôtellerie, et de l’énergie).

2015-05-17 12_29_59-François Hollande a ramené Sean Penn à Paris dans l'avion présidentiel

Le 12 Mai 2015 à Port-a-Prince (Haïti), le Président François Hollande est entouré par son homologue haïtien Michel Martelly (à droite sur la photo) et par l’acteur américain Sean Penn, qui est déjà très engagé depuis le tremblement de terre de janvier 2010 qui avait dévasté Haïti (il a fondé la “J/P Haitian Relief Organization”, une association d’environ 400 personnes, dont 98 % sont des Haïtiens. En reconnaissance de son implication, Sean Penn a été nommée Ambassadeur Itinérant d’Haïti par le président Michel Martelly).

 

Rappelons que François Hollande est le premier Chef d’Etat français à faire une visite officielle en Haïti depuis l’indépendance de l’île acquise par la force et le sang contre les armées napoléoniennes. Haïti représente, comme la Guadeloupe et la Martinique, la diversité et la richesse linguistique des Caraïbes mais aussi des Amériques. Promouvoir et protéger le français dans les Antilles va de pair avec la promotion du créole étant donné que les deux langues sont inséparables et liées à jamais, de par leur histoire et leur survie.

La Francophonie est aussi la promotion de la pluralité linguistique comme richesse mondiale et humaine, mais aussi comme richesse pour chaque individu qui né, grandit, et se développe avec deux langues maternelles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *