Dany Laferrière à l’Académie Française

Dany Laferrière à l’Académie Française

Dany Laferrière, écrivain haïtien-québécois, a officiellement été élu à l’âge de 62 ans à l’Académie Française le 28 mai 2015 (il avait été nommé par l’Académie en décembre 2013). Devant un public hétéroclite composé du Président de la République Française, du Gouverneur et Premier Ministre du Québec et de représentants du gouvernement haïtien, l’écrivain libanais Amin Maalouf a décrit avec élégance la vie de M. Laferrière, entremêlant avec éloquence l’histoire d’Haïti et l’Histoire de France, faites de « rendez-vous manqués »  a-t-il déclaré, mais aussi faites d’esprits révolutionnaires et d’une soif pour l’égalité de tous les hommes entre eux : « une révolution se nourrissant de l’autre » a-t-il ajouté.

Lors de la réception officielle de son épée d’académicien, M. Laferrière a déclaré « je suis né en Haïti mais je suis devenu écrivain au Québec. » Symbolisant ainsi un métissage de cultures francophones, M. Laferrière introduit avec brio à l’Académie la diversité de la langue française et des cultures francophones telles qu’elles existent et coexistent dans les Amériques.

19416_778078752289628_8877197550500018243_n

 

M. Laferrière est aussi le premier non-français à être admis à l’Académie Française, une première qui lance un signal fort sur l’ouverture de cette institution, internationalement respectée, sur la diversité francophone dans toutes les parties du monde.

Lors de son discours d’admission à l’Institut Français, M. Laferrière a évoqué Aimé Césaire, Léon-Gontran Damas, et Léopold Sedar Senghor. Léopold Sedar Senghor fut le premier homme de couleur à avoir été admis à l’Académie en 1983. M. Laferrière va occuper le siège qui, quelques siècles plus tôt, avait été occupé par Montesquieu et, par la suite, Alexandre Dumas fils,  (qui avait d’ailleurs lui-même une descendance mixte franco-haïtienne et dont le père était l’auteur des « Trois Mousquetaires ». M. Laferrière succède directement à l’auteur franco-argentin Hector Bianciotti.

L’Académie Française a été créée officiellement en 1635 par le cardinal de Richelieu, le Premier Ministre de Louis XIII, dans un effort d’asseoir la langue française en tant que langue officielle du territoire français, de « purifier » la langue française,  et d’unifier le pays. Avec l’entrée de M. Senghor en 1983, l’Académie s’est officiellement ouverte à la diversité francophone. L’écrivain François Cheng, franco-chinois né en Chine fut élu en 2002, et l’écrivain libanais Amin Maalouf a été élu en 2011.

Voici la retranscription vidéo de la cérémonie d’intronisation de M. Dany Laferrière à l’Académie Française :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *