La Francophonie : Vecteur de Paix

La Francophonie : Vecteur de Paix

Les peuples francophones ont historiquement, et par principe, valorisé les processus diplomatiques pour résoudre les conflits. Chers au cœur de milliers de francophones sont les principes fondamentaux des droits de l’homme qui régissent leurs démarches et leur vision d’un monde en paix.

L’organisation Internationale de la Francophonie (OIF), comme acteur gardien de paix et de sécurité, a permis de créer un espace francophone de négociations, d’analyses, d’échanges d’informations, et de médiation pour résoudre les conflits ou prévenir des crises dans les régions sensibles.

En cas de crise, le Secrétaire Général de l’OIF dépêche des missions de médiations, et d’expertise en résolution de conflits, pour favoriser des solutions diplomatiques. L’OIF fourni aussi un soutien technique et des missions d’expertise sur le terrain quand les chefs d’état engagent le processus de rétablir un ordre constitutionnel démocratique dans leur pays.

journee-de-la-paix

L’espace francophone est avant tout un espace de prévention pour s’assurer le maintien de la paix et de la sécurité. En matière de prévention, l’OIF a mis en place un système « d’alerte précoce » dans les régions fragiles. Lorsque des régions sensibles sont identifiées, l’OIF met en place un panel de personnalités francophones influentes dont le but est de faire des recommandations aux gouvernements concernés afin d’éviter des crises.

Dans certaines régions, comme en Haïti, la prévention et la gestion des crises électorales, par exemple, se fait avec des missions d’expertise en matière de contentieux électoraux et d’accompagnement à l’organisation des scrutins. L’OIF a des représentants dans toutes les organisations internationales, avec un représentant permanent à l’ONU qui s’assurent que tous les représentants francophones participent aux débats et négociations qui affectent leur région, leurs intérêts, ou zone d’influence.

prix-nobel-de-la-paix

L’OIF base son action sur le dialogue mutuel, l’apport technique et scientifique, et la prise de conscience des avantages de parvenir à des consensus, de l’existence de valeurs partagées, et des objectifs communs.

Crédits Photo : lencrenoir.com, ina.fr, ceps-oing.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *