Lafayette et la Floride

Lafayette et la Floride

“Lafayette et la Floride” est la première chronique d’une série historique portant sur le «Fait français » dans les Amériques (Nord, Sud, Centre et Antilles de 1500 à Aujourd’hui) préparée et présentée par Gérard Charpentier Ph. D.
Au fil des lignes qui suivent, vous allez découvrir des éléments méconnus sur le célèbre Marquis de La Fayette. Bonne lecture !

 

Qui ne connait pas déjà le Marquis de La Fayette ?

Le Marquis de La Fayette est connu universellement comme le « Héro des deux Mondes » et comme un des “Pères Fondateurs” de la démocratie moderne  pour son rôle déterminant lors de :

  • la Guerre d’indépendance américaine (1775-1783)
  • et de la Révolution française (1789-1799).

 

Deux événements historiques qui allaient donner naissance aux États-Unis d’Amérique et à la République française et globalement à la démocratie moderne sur des principes de liberté, d’égalité et de fraternité entre les individus et les peuples.

 Aujourd’hui, son héritage va au-delà du lien d’amitié entre la France et les États-Unis d’Amérique et appartient à l’Humanité toute entière.

 

Consultez par exemple les sites Internet suivants pour davantage d’informations et de ressouces :

www.marquisdelafayette-memoryspaces.org

http://www.ordrelafayette-usa.org

http://www.ordrelafayette-canada.org

 

Lafayette et la Révolution américaine

 Il est mondialement connu que le rôle du Marquis de La Fayette lors de la Révolution américaine a été capital et déterminant, car sans lui et l’aide que la France a apporté aux « Insurgés », la carte socio-politique du continent nord-américain ne serait certainement pas ce qu’elle est aujourd’hui.

 

Un engagement sans calcul auprès des « Insurgés » des 13 colonies anglaises d’Amérique :

Dès 1777, La Fayette s’engage auprès de Georges Washington et des « insurgés qu’il dirige. Il est rapidement nommé Major général dans l’armée américaine, il participe à de nombreuses batailles et fut même blessé à la jambe lors de celle de Brandywine, PA quelques mois après son arrivée.

En 1782, il est à Yorktown en Virginie et son intervention en tant que chef militaire combinée avec l’ensemble des troupes en action (armée continentale et corps expéditionnaire français commandé par Rochambeau) entraine la reddition du général Cornwallis qui commande les troupes anglaises.

En septembre 1783, le traité de Versailles consacre l’indépendance des États-Unis d’Amérique.

 

Invitation du Congrès des États-Unis 1824-1825 – « Farewell Tour »

En 1824, le Congrès américain, à la demande du président Monroe, vote à l’unanimité une résolution ayant comme objet une invitation au Marquis de La Fayette qui est le dernier Major général toujours vivant de la Révolution américaine, pour qu’il vienne visiter les États-Unis d’Amérique.

Il arrive à New York, le 15 août de la même année et pendant 14 mois, il se rend dans les principales villes des 24 États que compte alors le pays, fêtant même, la veille de son départ, ses 68 ans, à la Maison Blanche lors d’une grandiose réception donnée en compagnie du Président Adams.

Lors de cette visite triomphale, il reçoit, en reconnaissance de son engagement indéfectible à la guerre d’indépendance, mais aussi pour le dédommager financièrement des dépenses qu’il avait alors payées de sa poche, un don de 200 000 dollars et un domaine dans l’État de son choix.

 

Dans les années qui suivirent sa visite, de nombreux lieux prirent le nom de Lafayette et de nombreuses statues et sculptures furent érigées pour commémorer sa mémoire.

 

« LAFAYETTE LAND GRANT » TALLAHASSEE, FLORIDE

Le marquis  de La Fayette contrairement à beaucoup de ses contemporains décide non pas de choisir un domaine dans un des premiers États fondateurs des États-Unis, mais dans un territoire nouvellement devenu américain en 1821, la Floride et tout précisément dans sa capitale Tallahassee située à mi-chemin entre Saint Augustine et Pensacola.

La Fayette charge alors son ami Richard Keith Call. Col. John McKee de l’Alabama de s’y rendre et de sélectionner une terre qui suivant la donation doit avoir les dimensions d’un carré de 6 miles (9.7km) de côté et une superficie d’environ 23 000 acres (9 400 hectares).
La donation officiellement signée par le Président John Quincy Adams le 4 juillet 1825 se trouve alors dans le nord-est de la ville et comprend également le Lake Lafayette actuel.

Lafayette ne visitera jamais son domaine malgré l’invitation faite par William Pope Duval, le représentant du Conseil législatif de la Floride.

Il en donne la gestion au colonel Robert White William, et fait venir de France un bon nombre de personnes pour développer le domaine.

À l’époque, ces hommes et femmes sont appréciés pour leur courage, leur moralité, leur travail et sont reconnus comme de bon citoyens.
Lafayette, qui est connu pour ses idées abolitionniste et anti-esclavagiste et dont l’influence sur Georges Washington dans ce domaine est certaine, a comme idée d’y créer une exploitation sans esclave.
Il cherche à y faire pousser des citronniers, des oliviers et à produire du fil de soie grâce aux cocons des vers à soie élevés directement dans les mûriers.
Malheureusement, c’est un échec et la plupart des personnes travaillant dans le domaine quittent les lieux pour aller à la Nouvelle Orléans ou retourner en France.

 

Démantèlement du domaine

Le Marquis de La Fayette décède en 1834. Peu de temps après sa mort, le domaine est vendu par ses héritiers en petites parcelles, donnant naissance vers 1855 à un faubourg habité par un certain nombre d’anciens employés du domaine ayant décidé de rester sur place, mais surtout par une nouvelle population d’afro-Américains peu fortunés, exploitants des petites propriétés.

Pour la petite histoire, il faut savoir qu’en 1850, Edmond La Fayette, neveu du Marquis, va offrir à la veuve du colonel William, en remerciement des bons et loyaux services de son défunt mari envers sa famille, une horloge fabriquée en Autriche, la fameuse  « Lafayette Clock », qui appartient à la  Florida Governor’s Mansion Foundation (située au 700 North Adams Street, à Tallahassee).

 

Aujourd’hui, sur le site de son domaine, on peut situer le « Frenchtown », le « Lafayette Park », le « A.B. Maclay Park » et le  « Lafayette Heritage Trail Park » avec des vocations très différentes.

Frenchtown

Ce faubourg de Tallahassee, créé par le morcellement du domaine de La Fayette, connu au début sous le vocable de « Lafayette Grant », prit rapidement le nom de « Frenchtown » et connu une évolution peu enviable. Il est séparé du quartier Lafayette Pr.

Après la guerre civile américaine, de nombreux esclaves libérés ont migré vers ce secteur où s’est développée une communauté majoritairement afro-américaine de classe moyenne souvent frappée par la pauvreté, occasionnant le développement du trafic de l’alcool, de la drogue, de la prostitution et du crime.
Il n’en fallait pas moins pour donner à ce quartier une réputation de ghetto.

Mais le Frenchtown n’était pas uniquement le quartier de la pègre, c’était aussi au début des années 1940 celui des cabarets avec de célèbres musiciens de jazz comme Ray Charles et les frères Adderley, Nat Adderley et Julian Edwin “Cannonball”.

Depuis le début des années 1950 et encore de nos jours, le Frenchtown se transforme grâce à de nombreux projets de revitalisation au niveau de ses infrastructures, de son développement immobilier et d’affaires.

C’est l’un des plus vieux et historique quartier de Tallahassee et on ne peut qu’espérer que Frenchtown soit considéré comme un patrimoine à préserver et continue d’être amélioré.

Aujourd’hui, une plaque commémorative marque le coin sud-ouest de l’ancien domaine Floridien, ainsi que le Tallahassee Meridian qui trace plus ou moins la limite entre le Frenchtown et le campus de l’université de l’État de la Floride.

 

Lafayette Park

Situé à l’est du Frenchtown dont il est séparé par les routes 27 et 61 axées nord-sud, ce secteur de la ville de Tallahassee est constitué à la fois par un parc récréatif et public au sens sens propre du mot, ainsi que par un quartier du même nom d’environ 2 000 résidents qui s’est formé tout autour de lui.

 

Alfred B. Maclay Gardens Park

En 1923, une partie couvrant une importante superficie de la partie la plus au nord de l’ancien domaine de La Fayette est acheté par le financier, Alfred B. Maclay, qui va y créer un jardin botanique reconnu pour sa beauté et qui, de nos jours, est classé dans les Gardens State Parks (jardins d’État) de la Floride.
Il constitue, avec le domaine entourant le Lake Hall, un ensemble de loisirs ouvert au public, connu sous le nom d’Albert. B. Maclay Gardens Park.

 

Lafayette Heritage Trail Park

Ce parc est situé aux abords du « Lake Lafayette » qui comprend, depuis la construction en 1950, deux barrages dans 3 secteurs distincts : Le Upper Lake Lafayette qui continue d’être une prairie humide, au centre le Piney Z Lake qui est aujourd’hui un lac d’eau libre de 200 hectares, et le Lake Lafayette (lower) qui ressemble à un bayou de Louisiane couvert de cyprès.

 

C’est un parc récréatif public de la ville de Tallahassee. Il offre aux visiteurs plusieurs sentiers et de nombreux types d’activités.
Randonnée, cyclisme de montagne, kayaking, pêche, sans oublier le pique-nique et la baignade.

 

LAFAYETTE COUNTY, LAFAYETTE BLUE SPRING SP

Créé en 1856 à partir du territoire du Madison County, il comprenait à l’époque également le comté de Dixies.
Il compte aujourd’hui moins de 10 000 habitants et son siège se trouve dans la ville de Mayo où l’on peut découvrir le « Old Lafayette Country Courthouse » construit dans les années 1893-1894 reconverti aujourd’hui en Hôtel B&B connu sous le nom de « Le Château De Lafayette ».
Ainsi que le «Lafayette Blue Spring State Park » en bordure de la Suwannee River près de la ville de Mayo.

 

UNE MULTITUDE DE RUES ET LIEUX DANS PLUSIEURS VILLES DE LA FLORIDE

Tout d’abord à Tallahassee la capitale de la Floride (Lafayette St., Lafayette Place Commercial center, et dans les environs de Tallahassee Lafayette Estates, Lafayette Oaks, Lafayette Meadows),

Jacksonville (Lafayette St),

Miami (Lafayette Drive),

Orlando (Lafayette street),

puis par ordre alphabétique dans certain nombre de petites villes dispersées dans l’état comme Baldwin un (Lafayette St.), Bradenton (Lafayette Rd.), Cape Coral (Lafayette Street), DeLand (Lafayette Place), Fort Myers (Lafayette St. et Lafayette Ave.), Lutz (Lafayette Place), Marianna (Lafayette St.), Mayo (Lafayette Ave. et Lafayette County Road Department), Port Orange (Lafayette St. et Lafayette Ave.), Pinellas Park (Lafayette St.), Sebring (Lafayette Ave.), Stuart (Lafayette St.), Tampa (Lafayette St. Bridge), Titusville (Lafayette Ave.), Vero Beac (Lafayette Place), Winter Park (Lafayette Ave. et Lafayette St.) et bien d’autres comme Boca Raton (Park Lafayette condos), Miami (Lafayette Square Apartments Rentals – I&II), Miami, Lafayette plaza Apt. ETC…

 

LIEUX DE MÉMOIRE LAFAYETTE AUX ÉTATS-UNIS

Aux États-Unis, le Général Marquis de La Fayette est quasiment un personnage de légende pour sa participation à la guerre d’indépendance des 13 colonies anglaises d’Amérique.

Il y participa de juin 1777 à décembre 1781 en tant que Major General de l’Armée continentale sous les ordres de George Washington.
Le Royaume de France de son côté soutenait la Révolution Américaine d’abord secrètement à partir de 1775, puis officiellement de 1778 à 1782 en y envoyant successivement un grand total de 44 177 soldats et marins pour combattre auprès des « Insurgés », ainsi que tous les équipements et financement nécessaires au bon déroulement des opérations militaires.
Cette aide militaire durant laquelle 5040 soldats et marins français trouvèrent la mort, allait donner la victoire aux insurgés américains et se finaliser par la naissance officielle des États-Unis d’Amérique lors de la signature du Traité de Paris en 1783, seulement 20 ans après que la Nouvelle France soit passée en 1763 sous contrôle britannique !

 

Aujourd’hui, on compte aux États-Unis d’Amérique 25 statues extérieures du général Lafayette dans 17 États, et plus d’une centaine de villes, comtés et lieux nommés en l’honneur de Lafayette répartis dans 38 États.

 

Source : Vous pouvez aussi consulter sur Internet les sites suivants qui ont permis de documenter le sujet traité dans cet article :

www.marquisdelafayette.memoryspaces.org

www.floridagoveriorsmansion.com

www.wikipedia.com

 

À propos de l’auteur :

Monsieur Gérard Charpentier, Ph. D.

www.gerardcharpentier.com

www.francomania.info

Email : GC@gerardcharpentier.com

Tél : +001 514-942-6264

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *